Financer la VAE

Le coût de la VAE est variable d’un projet à l’autre, selon la certification visée, les modalités d’accompagnement et de validation de l’organisme « certificateur », les actions mises en oeuvre dans l’entreprise... Les frais liés aux actions de VAE peuvent, sous certaines conditions, être pris en charge par l’entreprise et les organismes financeurs de la formation.

Deux cas de figure : le financement par le FONGECIF dont relève l’entreprise, dans le cadre d’un congé
spécifique à l’initiative du salarié.Le financement de la VAE par l'entreprise, avec l'appui d'AGEFOS PME

 

la prise en charge par l’entreprise sur les fonds de la formation professionnelle, avec le soutien financier d’AGEFOS PME

 
Les dépenses relatives à la VAE peuvent être prises en charge dans le cadre du plan de formation ou du DIF.  La VAE est à la charge de l’entreprise, avec un soutien financier possible d’AGEFOS PME.
A condition d’avoir conclu, au préalable, une convention tripartite entreprise / bénéficiaire / organisme prestataire.
bonhomme-candidatA savoir : Votre entreprise est adhérente à AGEFOS PME Ile-de-France, profitez des conditions de financement et d'accompagnement du dispositif acces-VAE. Voir les conditions et le détail du dispositif.
Sont imputables sur le budget formation de l’entreprise :
- les frais afférents à l’accompagnement du candidat ;
- les frais afférents à la validation par l’organisme certificateur ;
- les frais de transport et d’hébergement du salarié ;
- la rémunération du candidat, dans la limite de 24 heures.
 
 
Les dépenses liées à la VAE
 
Couramment les dépenses liées à la VAE se répartissent en 3 catégories : 
 

1 - Les droits d’inscription auprès de l’organisme certificateur.

2 - Le financement des prestations d’accompagnement y compris, le cas échéant, les frais de repas, de déplacement et d’hébergement.

3 - Le financement des actions de validation proprement dites (frais de constitution de jury, de déplacement, de copie, de timbres ainsi que tous les frais liés à la mise en situation professionnelle tels que l’achat ou la location de matériel).


A titre indicatif, le coût moyen d'une VAE est d'environ 900 €.


le financement par le FONGECIF dans le cadre d’un congé spécifique à l’initiative du salarié

 
Dans ce cas l’entreprise n’a aucune obligation de financer la VAE. Le salarié peut bénéficier d’un congé spécifique, le congé pour VAE, d’une durée de 24 heures du temps de travail consécutives ou non, financé – à sa demande – par le FONGECIF dont l’entreprise relève.
S’il accepte la demande, le FONGECIF prend en charge la rémunération du salarié (dans la limite de 24 heures) : celle-ci est versée par l’employeur qui est ensuite remboursé par l’organisme financeur.
Le FONGECIF peut également prendre en charge les frais liés à la validation.