Des questions ? Nos réponses.

 
Qui peut accéder à la VAE ?
Tout salarié, quel que soit son âge, son niveau de formation, la nature de son contrat
de travail (CDD, CDI), tout salarié peut accéder au dispositif de VAE.
Une condition impérative : avoir au moins 3 ans d’expérience en lien
avec la certification choisie.
Quels diplomes ou certifications peut-on préparer via la VAE ?

Tous les diplômes et titres à finalité professionnelle, ainsi que les Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) peuvent être obtenus par la VAE, s’ils sont inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).
Le RNCP est accessible sur Internet : www.cncp.gouv.fr

Attention : certains diplômes faisant l'objet d'une réglementation particulière (santé, Défense Nationale, Police Nationale peuvent être exclus du champ de la VAE.

 

Quelle différence entre un diplome obtenu en formation initiale ou continue et un diplome obtenu en VAE ?

Aucune, ils ont la même valeur. C'est le même diplome ou certification. Vous n'êtes nullement tenu de préciser le mode d'obtention de votre diplôme ou certification.

 

 

Combien de temps faut-il pour faire une VAE ?

La durée de réalisation d’un dossier VAE dépend de plusieurs facteurs :
■ La période d’engagement du candidat dans la démarche.
■ La date de dépôt de dossier (variable selon les diplômes).
■ La capacité d’implication variable selon chaque candidat.
On estime entre 9 et 12 mois, la durée moyenne d’une Vae

Comment est composé le jury ?

Constitué selon la réglementation du diplôme demandé, de professionnels et d'enseignants pour les diplômes de l'Éducation nationale, et en plus, de représentants institutionnels pour les diplômes co-signés avec les Affaires sociales, le jury compare les compétences acquises par le candidat et celles décrites dans le référentiel du diplôme.
Il attribue tout ou partie du diplôme , ou ne délivre rien, au regard du dossier de VAE qu'il analyse et des échanges qu'il a eus lors de l'entretien avec le candidat.

 

Que faire en cas de Validation partielle ?

Le jury peut décider de vous attribuer  partiellement le diplôme, titre ou certificat.
Le jury précise alors la nature des connaissances et aptitudes devant faire l'objet d'un contrôle complémentaire.
Vous disposez d' un délai de 5 ans à compter de la notification de validation partielle.
La notification de la décision vous est faite par l’autorité qui délivre la certification.

Mon employeur peut-il m'obliger à faire une VAE ?

 Non. La VAE est un droit individuel. Chacun est libre d'être ou non candidat. La loi de modernisation sociale stipule que : « La validation des acquis de l'expérience ne peut être réalisée qu'avec le consentement du travailleur. (...) Le refus d'un salarié de consentir à une action de validation des acquis de l'expérience ne constitue ni une faute ni un motif de licenciement ».

Qu'est-ce que l'accompagnement en VAE ?

L'accompagnement est une aide methodologique au candidat à la VAE, pour constituer son dossier, le préparer au jury d'examen...
La loi n'impose pas d'obligation, c'est une mesure facultative. Néanmoins le taux de réussite à la VAE est significativement plus élevé pour les candidat ayant bénéficié d'un accompagnement. De plus, dans la plupart des cas, les prestations d'accompagnement sont financées. En savoir plus sur l'accompagnement

 

Qu'est-ce que le congé pour VAE ?


Le congé pour VAE est un droit ouvert dans le code du travail. Il permet à tout salarié souhaitant préparer sa VAE sur son temps de travail de bénéficier d’une absence rémunérée en vue de participer aux épreuves de validation, suivre un accompagnement à la préparation de sa VAE. La durée du congé est limitée à 24 heures de temps de travail, consécutives ou non.
Pour faire l'objet d'un remboursement de la rémunération par l'OPACIF (fongecif), la demande de prise en charge est soumise à certaines obligations : respect des délais, obligation d'assiduité...Plus de détails sur le congé VAE

 

Qu'est-ce que la recevabilité de la demande VAE ?


La personne qui souhaite faire valider les acquis de son expérience, pour obtenir une certification, doit en faire la demande auprès de l’organisme certificateur. À cette fin, elle présente un dossier de candidature. La décision de recevabilité de la demande est prononcée au vu des informations et des pièces fournies par le demandeur dans son dossier. La demande peut être déclarée recevable si le demandeur peut justifier d’au moins trois années d’activités en rapport direct avec la certification visée.
La décision de recevabilité ne prejuge en rien de la réussite de la validation.



end faq